Le fossoyeur de l’Algérie Bouteflika crache à nouveau sur la France

Publié le 10 août 2017 - par - 127 commentaires - 8 501 vues
Share

A l’occasion du 55ème anniversaire de l’indépendance algérienne, le président Bouteflika a bien entendu déversé sa bile, une fois de plus, contre l’odieux colonisateur, pour mieux faire oublier son accablant bilan après 18 années de pouvoir. Un chapelet de slogans creux et de propos délirants !

“De fait, le peuple algérien a démontré, à travers les siècles, sa résistance farouche à tout envahisseur qu’il a chaque fois réussi à défaire, à l’image de la colonisation française évacuée à l’issue de 132 années de martyres et de souffrances, mais aussi de résistances et d’une ultime Révolution libératrice saluée à travers le Monde.”

“A travers l’évocation de notre passé dramatique à la suite de l’invasion française, nous exerçons notre devoir de mémoire envers nos ancêtres dont des millions sont tombés en résistants, des centaines de milliers d’autres ont été emprisonnés ou déportés, alors que des millions d’Algériens ont été dépossédés de leurs terres et de leurs biens. Nous exerçons aussi notre devoir de mémoire envers notre peuple qui a sacrifié un million et demi de ses enfants pour le recouvrement de son indépendance et de sa souveraineté nationale.”

…..

“Nos compatriotes témoigneront combien l’Algérie d’aujourd’hui est différente de celle qui a recouvré son indépendance voilà 55 ans, avec ses milliers de villages détruits, ses millions de réfugiés et de déracinés, ses centaines de milliers d’orphelins et de veuves de la guerre, ainsi que ses nombreuses ruines fumantes léguées par la barbarie terroriste de l’Organisation armée secrète.”

Tout patriote connaissant l’histoire de la colonisation et notamment l’œuvre accomplie par la France en Algérie, ne peut laisser passer de tels mensonges de la part du président algérien.

On croirait entendre Emmanuel Macron dénonçant un crime contre l’humanité.

Petite précision : rappelons tout d’abord au président Bouteflika que les Algériens ont gagné leur indépendance par une victoire purement politique, car au plan militaire le FLN avait été incontestablement vaincu. Telle est la vérité.

Après avoir visionné la vidéo ci dessous, datant de 1958, chacun verra de quel côté étaient la barbarie, les tueries et les scènes d’épouvante.

( attention, la vidéo s’arrête 3 secondes à mi parcours et repart ensuite )

https://drive.google.com/file/d/0B_Tt-8RFXDxUbU1pZER6Y1AzWEE/view

Bouteflika et Macron oublient qu’en 1830, nous avons trouvé en Algérie le néant économique absolu.

Nos colons ont transformé des marécages et des déserts en vergers.

Nos médecins ont éradiqué le typhus, le choléra, la peste et autres fléaux dévastateurs. La mortalité infantile a baissé de 70% sous la présence française.

Nos enseignants ont développé les écoles dans toute l’Algérie sans exception.

Nos soldats, au delà de leur mission de défense et de protection, se sont faits instituteurs et bâtisseurs dans de nombreux villages.

Nos méharistes sillonnaient le désert pour traquer les trafiquants de tout poil.

Les pieds-noirs, qui chérissaient leur pays davantage que les Algériens d’aujourd’hui, ont construit des villes entières, des aéroports, des ports, des routes, des hôpitaux, des écoles, des voies ferrées à travers un territoire grand comme 5 fois la France.

Sans oublier le pétrole et le gaz, sans lesquels l’Algérie d’aujourd’hui serait au niveau du Zimbabwe.

Tel est le bilan de 132 ans de présence, dont la France peut être fière et qui ne justifie aucune repentance. Les Algériens devraient nous remercier de les avoir propulsés dans le monde moderne.

Mais leur incapacité à faire fructifier l’héritage colonial, les rend haineux et complexés. Ils nous feront donc porter le chapeau jusqu’à la fin des temps.

15 ans après la seconde guerre mondiale, de Gaulle faisait la paix avec Adenauer et scellait l’amitié franco-allemande.

55 ans après l’indépendance, le pouvoir algérien, issu du FLN, nous rend encore responsable de ses échecs. C’est tout dire.

Il faut vraiment méconnaître son pays pour salir, comme l’a fait notre Président, l’épopée coloniale de la France et sa magnifique œuvre civilisatrice.

En 1962, l’Algérie était aussi riche que l’Afrique du Sud.

Son agriculture était exportatrice, ses infrastructures étaient des plus modernes, son industrie pétrolière en plein essor.

Et où en est-on en 2017 ?

Inutile de s’étendre bien longtemps. La faillite est proche.

Avec sa gestion calamiteuse, aggravée par l’effondrement des cours du pétrole, Bouteflika a ruiné son pays. Trois instituts américains renommés annoncent la couleur sans détour.

Après The Global Risk Insights et The Washington Institute for Near East Policy, voici l’American Entreprise Institute qui avance dans un rapport publié le 16 février 2017 que « l’Algérie est «mûre» pour l’effondrement ».

L’Algérie vit sur “un système qui importe tout et n’exporte que les hydrocarbures (98% des exportations et 60% des recettes de l’Etat).”

En 18 ans de règne, Bouteflika a bénéficié d’une manne pétrolière de 800 milliards de dollars. Mais corruption, détournements et évasion fiscale ont fait fondre ce magot à grande vitesse.

C’est donc un scénario à la vénézuélienne qui se profile.

Avec des conséquences économiques et sécuritaires qui pourraient se révéler dramatiques pour l’Europe.

Jacques Guillemain

Share

L’Algérie n’existait pas en 1830. IL N’Y AVAIT QUE DES VOLEURS ET DES PIRATES.
Pendant des siècles les barbaresques faisaient des razzias sur les côtés européennes, enlevaient et mettaient en esclavage.Il à fallu l’intervention française pour mettre fin à cela . Maintenant chaque pays à le droit à son indépendance ,mais les français ont laissé un pays prospère et depuis les nationaux musulmans ont pourri leur propre pays.

et se porc de Bouteflika à le culot de se faire soigner en France aux Valle de Grasse et dis laisser une ardoise de plusieurs millions !…

Le mensonge fait partie de l’éducation arabe, la trahison et le meurtre et dans leurs gènes, alors pourquoi s’en priver…..

Le colonialisme français est une barbarie et crimes contre l’humanité. S’ils parlaient de civilisation et prospérité c’était pour enrichir le territoire français. Vive l Algérie indépendante sans la corruption biensurs.

petite precision.au contraire d’aujoud’hui,les »colons » qui ont fait l’algerie,ne recevaient pas d’aides sociales et l’un sur deux mourraient de maladie

wpDiscuz