Trahison : Drouet-Nicolle-Ludosky solidaires des racailles de Grenoble !

Publié le 6 mars 2019 - par - 73 commentaires - 7 978 vues
Share

On le sentait venir de loin, et les événements de Grenoble ont permis de mettre bas les masques. Alors que le mouvement des Gilets jaunes, au départ, était populaire, avec des patriotes qui chantaient la Marseillaise et déployaient le drapeau bleu-blanc-rouge, petit à petit, l’influence gauchiste, puis islamo-gauchiste a commencé à faire des dégâts dans le mouvement. Et ce soir, suite à la quatrième nuit d’émeute, à Grenoble, Éric Drouet et Maxime Nicolle tombent définitivement le masque, que Priscillia Lodosky avait déjà tombé quelques jours auparavant.

Nous considérons que le seul discours Gilet jaune possible, sur les événements de Grenoble, était celui tenu, ce midi, lors de sa vidéo du jour, par notre fondateur, Pierre Cassen.

Certes, celui-ci n’a jamais aspiré à jouer le moindre rôle dans ce mouvement. Il se contente, depuis le début, d’y être présent, d’aller sur des barrages, et de soutenir les manifestants. Et cela dès le premier jour, ce qui donne du poids à sa parole. Soulignons que ce 17 novembre, il n’y avait, mis à part le RN et DLF, aucun mouvement politique, aucune organisation syndicale, qui soutenaient les GJ, au contraire, ils les traitaient de fachos. Depuis le début du mouvement, il suffit d’aller sur les chaînes vidéo de Riposte Laïque pour constater que notre soutien a été permanent, que cela soit sur la chaîne Riposte Laïque, ou sur la chaîne Riposte Laïque 2.

https://www.youtube.com/watch?v=3rtamno8dwY

Sur l’affaire de Grenoble, Pierre défend la police, et explique la différence de traitement des politiques et des journalistes, qui haïssent les Gilets jaunes, les insultent régulièrement, les considèrent comme des gens violents, mais protègent des racailles de banlieue, multirécidivistes, qui avaient volé un scooter, conduisaient sans casque, mettaient en danger la vie d’autrui, et se sont tués tout seuls. Tout simplement parce que les racailles, comme les gauchistes, font partie du système Macron, pour intimider les patriotes et discréditer leur mouvement. Pierre démontre le deux poids deux mesures, et confond politiciens et journalistes devant leur silence, face à quatre jours d’émeute, des CRS attaqués au cocktail Molotov et une école d’infirmières brûlée.

Il aurait pu préciser que, depuis trois mois, les seules personnes des banlieues qu’on a vues, à de rares exceptions, étaient celles qui venaient à la nuit tombée, pour pourrir le mouvement ou vandaliser les boutiques.

C’est une toute autre partition que nous joue ce soir Éric Drouet. Est-ce l’influence du rappeur Ramous, que Christine Tasin avait soulignée (et qui avait menacé la présidente de Résistance républicaine d’une plainte), qui amène l’un des Gilets jaunes les plus influents à tenir ce discours hallucinant de soutien aux deux jeunes racailles et à leur famille, qui nient qu’ils soient des délinquants, et de condamnation de policiers qui, cette fois, ont fait leur travail.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/01/13/que-fait-eric-drouet-avec-le-rappeur-islamo-ramous-qui-ferait-fermer-les-comptes-facebook-des-gj/

Camarade Drouet, un porte-parole reconnu des Gilets jaunes n’a pas le droit de renvoyer dos à dos des racailles multirécidivistes qui ont volé un scooter et refusé de s’arrêter quand les policiers le leur ont demandé, avec les centaines de milliers de Gilets jaunes pacifiques qui, depuis le début, sont agressés par les forces de l’ordre de Castaner. En faisant ce parallèle dégueulasse et insultant, Drouet discrédite l’ensemble du mouvement, et montre qu’il n’a rien compris aux aspirations des Gilets jaunes de base, qui veulent vivre de leur travail, payer moins d’impôts et moins de taxes. Ils ne veulent surtout pas voir leur quotidien pourri par des racailles qui n’ont rien de commun avec eux, sont des parasites, et coûtent cher au budget de la France, et aux Gilets jaunes qui le financent.

Dans la même ligne que Drouet, l’ineffable Maxime Nicolle, que nos contributeurs Frédéric Sroussi et Georges Colléter avaient déjà épinglé pour son antisionisme et son islamophilie, se sent obligé, avec une orthographe proche de celle de Drouet, d’en remettre une louche. Honteux et lamentable !

https://ripostelaique.com/maxime-nicolle-gilet-jaune-et-islamo-gauchiste.html

https://ripostelaique.com/pourquoi-maxime-nicolle-parle-du-sionisme-et-pas-de-lantisemitisme-musulman.html

L’imposture est claire. Les porte-paroles Gilets jaunes tombent dans les piège des islamogauchistes, qui racontent que les violences subies par les GJ sont les mêmes que celles subies par les « djeunes » de banlieue. Or, cela n’a rien à voir. Les banlieues islamisées sont des zones de non-droit, non pas à cause de la violence policière, mais parce que dealers et islamistes, souvent les mêmes, y font la loi, et ne veulent plus voir les symboles de la République, dont la police, y faire la loi. Faut-il rappeler les agressions de nos pompiers, de nos facteurs ou de nos médecins, pour montrer combien cette mise en parallèle est sordide.

Aucun Gilet jaune de base ne peut accepter une telle bouillie, qui revient à désarmer la police, à laisser les racailles faire la loi, et à voler impunément des scooters que des personnes ont payé cher, travaillant dur pour se les offrir. La base des Gilets jaunes est celle des travailleurs et des retraités souvent modestes, mais avec des valeurs saines. Ils revendiquent de vivre du fruit de leur labeur, et ne peuvent s’identifier aux trafics quotidiens de ceux qui vivent des aides publiques (payées par les GJ) et de leurs rapines.

Faut-il rappeler que nous sommes totalement dans la continuité du rassemblement d’Argenteuil, où, en présence de Jérôme Rodrigues, qui n’avait pas paru choqué, trois cents islamo-gauchistes avaient renvoyé dos à dos les événements de 2005, autrement dit la vandalisation de la France par les jeunes des banlieues islamisées, avec le soulèvement des Gilets jaunes ? Comme si la révolte contre les augmentations de l’essence de la France profonde, oubliée depuis quarante ans au profit des banlieues et de tous les milliards qui y ont été déversés, avait un rapport avec l’embrasement criminel de jeunes qui ont vandalisé tous les symboles de la République, et causé la mort de six innocents.

Certes, à notre connaissance, elle ne s’est pas encore exprimée sur Grenoble. Mais faut-il rappeler l’entretien amical de Priscillia Ludosky avec la sœur d’Amara Traoré, qui, à la tête de tout ce qui représente l’anti-France, multiplie, avec en arrière-plan la clique de Rokhaya Diallo et celle de Houria Bouteldja, les discours racialistes de haine contre notre pays et notre police. Pourtant, cette dernière est le dernier rempart, malgré les exactions scandaleuses de trop de flics, pour les Français, afin de les protéger des agressions quotidiennes de ceux que Drouet-Nicolle-Ludosky défendent, trahissant définitivement le mouvement. Faut-il rappeler que dans notre France, mille agressions gratuites, subies souvent par la France des Gilets jaunes, sont commises par ceux que plus personne n’ose appeler les « Chances pour la France ». Donc, la cohérence du discours de Priscillia Ludosky, c’est de tenir la même ligne pro-racailles que Drouet-Nicolle.

Pensant que l’entrée dans la lutte de ce qu’ils osent appeler les quartiers populaires, et que nous appelons les zones islamisées, vont aider les Gilets jaunes à vaincre le pouvoir, Drouet-Nicolle-Ludosky livrent ce mouvement à des meneurs qui sont aux antipodes des revendications des Gilets jaunes d’origine, et qui veulent récupérer ce combat pour faire la guerre à la France.

Finalement, le seul discours authentique de Gilets jaunes, vous l’entendrez le 17 mars, à Rungis, avec des intervenants qui aiment la France, et de véritables orateurs patriotes.

Alors, inscrivez-vous, sans la moindre hésitation, il est temps de clarifier les choses, et de se débarrasser de ceux qui vendent le mouvement aux banlieues, finissant de le liquider. Plus que jamais, il faut des Gilets jaunes populaires et patriotes, et des porte-paroles comme Franck Buhler (présent aux Assises), Benjamin Cauchy et d’autres, qui défendent le pays et son peuple, et n’hésitent pas à parler du problème numéro un du pays : l’invasion migratoire, et ses conséquences, l’islamisation de la France, qui ruinent les Français.

https://www.weezevent.com/assises-de-la-france-des-gilets-jaunes

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Olivier Jacquot

Drouet-Nicolle-Ludosky une position sujette à controverse et vite récupérée par les militants identitaires et d’extrême droite. Il y a maintenant quelques jours, deux jeunes des quartiers sensibles de Grenoble sont décédés semble t-il du à une course poursuite avec les policiers de la BAC (brigade anti-criminalité). Peu de temps après cet événement Maxime Nicolle, une des figures des gilets jaunes dans un communiqué à l’orthographe donnant la part belle à la crétinerie et la bêtise crasse dont le gouvernement LAREM et les Républicains font leur choux gras est paru sur les sites et réseaux sociaux. Rejoint par Eric Drouet et… lire la suite

Baty

Les partis politiques et les syndicats n’evinceront pas les gilets jaunes….non….
Les banlieues sont misent à mal depuis tant d’années….que les jeunes fassent des conneries,c’est juste compréhensible….
Tous ensemble…. c’est ce que nous crions,nous les gilets jaunes,depuis le début!!!!
Mais sans vous,les faschos qui exclu de la population toutes ces personnes vivant en banlieue!!!!

lea

Vous prenez pour qui pour des dire des choses pareilles ! Imaginez deux secondes que ça arrive à vos enfants ! Mourrir pour un délit ! Celui qui n a jamais commis un délit jette la pierre ! Arrêter de séparer les gens par leur origine et leur religion !
Si vous êtes malheureux dans vos vies c est par que vous le méritez, votre haine et votre méchanceté ne feront jamais de vous des gens heureux ! La roue tourne !
Ne vous inquiétez un jour ça sera votre tour !

Peiretti

Il n’y a pas a dire,pour pourrir un mouvement citoyens, passifiste,qui dėfend les plus pauvres, les sans dents, les gaulois, les handicapės, clochards, les travailleurs qui bossent sans pouvoir regarder å demain, les retraités, les infirmiers, les hopitaux, et surement des personnages comme le sont certains d’entre vous, alors, il faut les dėtruires, faire croire que la bien séance est de les clouer au piloris, il faut bien trouver des anti sémites, des antis maghrébins, des fascistes, et j’en passe,pour que des faibles d’esprit, commej’en ai lu ici puissent croire comme des moutons, aux salades que nous vendent les soit… lire la suite