Yassine Belattar, un gros pervers narcissique, version islamique

Publié le 18 mars 2019 - par - 14 commentaires - 11 388 vues
Share

Yassine Bellatar est un pervers narcissique ce que même le monde« de gôche » du show business commence à découvrir.

Les faits relatés par Marianne, qui indiquent que plusieurs plaintes pour menaces et harcèlement ont été déposées contre lui sont une caricature du profil de ces gens-là.

J’invite tout le monde à visionner les explications de cette psy.

https://www.youtube.com/watch?v=dfGJnQGrG5w

Bruno Gaccio, homme de gauche de la gauche, qui a longtemps milité pour l’antiracisme, se fait manger par les serpents qu’il a nourris… (il arrivera la même chose à Alain Soral…).

Lui qui est pourtant aguerri dans la joute verbale l’a découvert, tout comme certaines journalistes ou actrices à leur dépens, qui se sont fait harceler sexuellement, ou qui ont été totalement ostracisées, méprisées et écartées, quand elles n’ont pas répondu à des avances ou provocations très agressives.

https://www.valeursactuelles.com/societe/yassine-belattar-accuse-de-harcelement-moral-et-de-menaces-de-mort-104991

https://www.marianne.net/societe/harcelement-moral-menaces-de-mort-deux-plaintes-deposees-contre-yassine-belattar-le-monsieur

Dans son milieu professionnel ou en interview, il a toujours la même méthode :

Séduction de l’autre, puis victimisation de soi (toujours à cause de l’autre), dévalorisation de l’autre par la condescendance ou le dénigrement, culpabilisation et enfin menaces.

Les pervers narcissiques ont toujours un visage très expressif, les yeux en mouvement perpétuels, qui se plissent ou s’écarquillent à volonté, la bouche passant du grand sourire pour charmer et séduire au rictus de stupéfaction ou d’étonnement, pour culpabiliser, ou au plissement dans un faux rictus de souffrance extrême, comme si on avait vendu leur mère, pour ensuite avoir le visage rongé par la haine et la méchanceté, quand ils dévalorisent ou menacent.

Souvent charismatiques au premier abord, ce sont des comédiens-nés (ce qu’il ne faut pas hésiter à leur rappeler), et c’est justement le métier de Yassine Bellatar.

Ces vermines sont comme des reptiles à sang froid : ils n’ont aucune compassion pour l’autre, mais sont des hypersensibles à leur image et à leur condition. Ils ne supportent pas la moindre critique, ou font semblant de ne pas la comprendre.

Ce faisant, ils poussent toute personne de bonne foi à s’expliquer et à se justifier jusqu’à l’épuisement… et quand cette personne de bonne foi, épuisée, croira avoir convaincu, ils écarteront toute argumentation d’un revers de main par un geste de mépris, histoire de dire, tu t’es exprimé, tu t’es épuisé, je n’ai même pas encore commencé…

Ils agiront exactement comme si tout ce que vous avez pu leur apporter comme explications et justifications n’existait pas.

C’est justement ces explications et justifications qui nourrissent la mauvaise foi du pervers dans ses répliques…

Il n’y a donc pas de temps à perdre à se justifier avec ces gens-là… Mieux vaut leur dire, « tu fais semblant de ne pas comprendre car ça ne t’intéresse pas » (ce qu’ils nieront avec un air feint d’étonnement considérable…), ou mieux leur dire « si tu ne comprends pas, c’est ton problème. »

Ils sont comme de sales gosses dans une cour de récréation, qui foutent toujours le bordel et harcèlent leurs camarades, tout en étant les premiers à aller pleurer chez la maîtresse… pour rien…

Ces gens-là, qui sont persuadés de détenir les clefs de la morale, à leur unique profit, n’ont qu’une dialectique dans leur rapport à l’autre : si tu n’es pas d’accord avec moi et si je ne suis pas au centre de tout, c’est que tu es une pourriture (égoïste, vulgaire, ingrat, prétentieux,  raciste, homophobe, sexiste, islamophobe, radin, petit, minable, sans cœur, indigne, fasciste, nazi, honteux etc.).

S’ils sont en difficulté, ils changent immédiatement de sujet, comme un ban de poisson change de direction, pour revenir à la direction originale dans les dix minutes, en disant à l’autre que c’est une pourriture (raciste, homophobe, islamophobe, etc.). Le changement incessant de direction sème la confusion, puisqu’il devient compliqué de poursuivre le fil de ses idées. Ils se livrent ainsi à un véritable racket émotionnel.

Comme les vampires, ces gens-là craignent la lumière et craignent plus que tout que le monde sache qui ils sont. Par conséquent, dès qu’ils se victimisent, dès qu’ils changent de sujet, dès qu’ils menacent, ils convient d’énoncer tout haut et très clairement leur petit jeu, sans jamais avoir de compassion pour eux et si possible avec le plus grand des mépris…

« Ça y est, revoilà Cosette, ou Caliméro », « ah, c’est la séquence victimisation », « c’est la séquence menace ». Il faut ensuite enfoncer le clou, en leur rappelant que manifestement, ils ne sont pas capables de faire autre chose, et qu’en conséquence ils n’ont aucun intérêt et qu’enfin ce sont des pourritures minables, incapables d’avoir un débat loyal, car c’est bien de ça qu’il s’agit.

S’ils s’en prennent à l’autre ad hominem, c’est bien parce que dans un débat honnête et loyal, ils sont souvent à court d’arguments autres que compassionnels, de pseudo-bon sens (ex. il faut faire revenir les enfants de djihadistes… car ce sont des enfants…) ou de menace voilée.

La bonne foi et les explications de leur interlocuteur ne leur servent que de carburant. Il n’y a donc pas 36 façons de les combattre :

  • Soit les fuir, pour ne plus les alimenter, mais alors, ils chercheront par tous les moyens à « revenir dans la partie », en se faisant mielleux, gentil, prévenant, pour que l’histoire se termine de la façon dont eux l’ont décidé, c’est-à-dire après vous avoir dépecé, car ce sont des sadiques que la souffrance qu’ils infligent aux autre fait jouir. Si l’on ne cède pas, ils chercheront alors, plus ou moins rapidement quelqu’un d’autre.
  • Soit être encore plus dur qu’eux, et ne jamais oublier quand on leur parle que ce sont des voleurs, des escrocs, des malfaisants, des malhonnêtes, et, tout en restant poli sur la forme, ne jamais leur témoigner le moindre respect, et surtout ne jamais copiner avec eux. Il ne faut jamais être dupe avec ces gens-là, et ne jamais rien leur concéder. Leur concéder la moindre parcelle de vérité est une erreur fatale qu’ils viendront vous rappeler sans discontinuer, comme un clou unique sur lequel on tape sans relâche, pour vous dire que vous vous contredisez.
  • Il faut donc leur parler en les prenant de haut, à distance, en ne leur accordant pas le moindre respect, car ces gens-là sont en guerre permanente, et ils ne l’oublient jamais. Leur désir n’est que de vous tuer, et ils sont prêts à toutes les roueries, à toutes les bassesses, et à toutes les cajoleries mielleuses pour cela.
  • Soit enfin et quand c’est possible, leur faire comprendre que dans la menace, on est plus fort qu’eux, et qu’il ne vaut mieux pas qu’ils poussent trop loin…

Ils mentent en quasi-permanence sciemment et avec un aplomb absolu pour mettre leur interlocuteur en position de devoir s’épuiser à rectifier et à rétablir la vérité des faits, et à se défendre.

Ils sont prêts à dire absolument tout et son contraire, en niant avec un aplomb absolu, et une mauvaise foi totale le fait qu’ils se contredisent. C’est aussi comme cela qu’ils vous épuisent.

Quand ils dévalorisent, il convient de savoir qui l’on est, et par exemple, de leur rappeler que l’injure n’est pas libre, mais si l’on s’énerve, cela les fait littéralement jouir.

Injurier, critiquer, dévaloriser, menacer, se victimiser… en boucle. Dévoiler leur jeu au grand jour, les met en rogne… car ils ont peur que tout le monde découvre qui ils sont et ce qu’ils sont. Bellatar comme les autres…

Quand ils menacent, ce sera toujours soit de façon voilée, soit de manière très agressive et violente, en accompagnant d’une bordée d’insultes ou de dénigrements. Il faut alors les pousser dans leurs retranchements et ne jamais les lâcher, pour qu’ils expriment le fond de leur pensée (menacer de quoi au juste… qu’ils le disent… ça permettra de les poursuivre…), car ils sont parfaitement conscients des limites de la loi, et vont pousser à l’intimidation aussi loin qu’ils le pourront, en alternant injures, dénigrement, menaces.

Yassine Bellatar est un pervers narcissique, version islamique, car la cause qu’il défend, après lui, c’est l’islam. L’islam qu’il veut imposer à la France et au monde, et tout le monde s’aperçoit qu’en bon pervers, il n’hésite jamais à utiliser toutes les libertés que lui donne le monde occidental pour mener sa conquête. Liberté qu’il supprimera dès que l’islam sera installé, comme c’est déjà le cas dans les banlieues. Avec l’islam, c’est la démocratie d’une seconde.

Dès que l’on s’en prendra aux musulmans, soit il menacera, soit il insultera, soit il relativisera, en faisant croire qu’en s’adaptant à la France, les musulmans ont déjà été vachement sympas, et ont fait un sacré cadeau, alors que cela est parfaitement normal. Par exemple, il n’y a pas de quoi s’alarmer si « des mamans » veulent porter le voile comme le faisaient leur mère… en quoi, ça dérange, en quoi c’est agressif… un voile n’est pas un couteau… c’est un geste de pudeur…

Yassine Bellatar aime bien rappeler « qu’avec toutes les concessions qu’ils ont déjà faites à la culture française », par exemple, en acceptant Noël, ils sont « muslim friendly ». Ce faisant, ils veulent, eux, fixer la norme. Le principe n’est plus de ne pas être voilé en France, ou de porter la djellaba, mais de trouver sympa que tant de musulmans y ont renoncé, et de constater qu’ils ont déjà fait « de gros efforts », ce qui est bien suffisant, alors que c’est le strict minimum, que tous les immigrants ont appliqué sans problème. Tout est inversé. C’est tout l’art de la perversion.

Il vous affirmera également avec aplomb que la France, ce n’est plus l’image du paysan du Cantal, et qu’il faut accepter comme inéluctable (menace) que des jeunes aient envie de conserver « leurs traditions », de « leurs origines » (on en pleurerait… mais il se fout des traditions et des origines des Français de souche… qui ne comptent pas…), ou de celles de leurs parents… et que par conséquent, si vous le refusez, c’est vous qui recherchez la guerre (c’est vous qui êtes le méchant intolérant…). Encore une fois, soumettez-vous, ou vous êtes islamophobes et vous provoquez la haine de gens paisibles et pacifiques…comme les talibans, les mollahs iraniens, les fellaghas du FLN, les racailles de banlieue, ou les imams d’Arabie…

Ils vont revenir mille fois sur des prétendues attaques racistes ou islamophobes, en ignorant totalement celles qu’ils perpètrent de façon régulière sur les chrétiens et les juifs. Ils ne sont sensibles aux attentats, que lorsqu’ils en sont, rarement, les victimes, comme récemment en Nouvelle-Zélande. Car ils ne voient que par le prisme de leurs intérêts, et l’autre n’existe pas.

L’islam ne fait jamais aucun cadeau aux autres. Il ne leur offre que sa prétendue supériorité venue d’Allah et la soumission à ses dogmes. Le cadeau aux chrétiens et aux juifs, c’est d’être tolérés… et de pouvoir servir de soumis et de dhimmis, et non pas tués comme les yazidis, ou éventuellement les bouddhistes, à défaut de conversion. C’est la seule mansuétude de l’islam…

Imaginez le mal que peut faire un type de cet acabit aux manettes d’une entreprise ou d’un pays.

Il n’est pas étonnant qu’Emmanuel Macron, qui a lui aussi transgressé les règles symboliques de l’inceste en sortant avec une femme qui aurait pu être sa mère, se soit immédiatement reconnu en lui, et qu’il l’appelle « mon frère ».

https://www.youtube.com/watch?v=NNDgsw39m9s

Lui, le président autocrate à peine policé par son éducation et ses études, qui a un tropisme pour les voyous, a reconnu chez Yassine Bellatar la même folie du psychopathe qui n’a aucune limite… tout comme lui ne se met aucune limite, ce qui constitue sa force et l’a mené là où il est, mais qui sera peut-être un jour ce qui le perdra… Ce n’est que face à la violence de l’accueil qu’il a reçu au Puy-en-Velay qu’il a pris furtivement conscience de la haine qu’il inspire… pour l’oublier dès rentré à l’Élysée… et mettre au travail ses conseillers en communication pour endiguer le mouvement en organisant des débats à sa gloire.

Ceux-là lui ont proposé la méthode de « l’effet Mayo » (car inventée par Elton Mayo), ce qui signifie que les gens sont plus sensibles à l’attention dont ils sont l’objet qu’aux changements réels et solutions qui sont apportés à leur problèmes… soit du « sur mesure » pour Macron…

https://www.alternatives-economiques.fr/elton-mayo-lecole-relations-humaines/00034698

Les pervers narcissiques, musulmans ou non, sont une des plaies de notre société et ont peur plus que tout d’être démasqué, et que tout le monde sache qui ils sont. Ils ne peuvent plus alors arriver et charmer leur monde avec l’image de pureté d’une vierge et l’accueil favorable et bienveillant que les gens normaux accordent aux autres… Alors, faites-moi plaisir, faites tourner cet article…

Albert Nollet

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

A peine moins long que la rue Nollet dans le XVII° !

gaston

TRES BEAU ET BON DEBAT CE MATIN CHEZ PPRAUD AVEC ZEMMOUR…!

patphil

macron n’abandonne jamais ses potes!
benalla, belattar et autres n’ont aucun souci à se faire,

Saintpol

Affaire benela ,,affaire belattar ! ! ! Est-on sur que notre  » paltoquet. ‘ n’a pas embrassé la religion musulmane. ? ? ? ? Autre information ..REIMS ( ville des sacres ). : Inauguration par le maire de cette ville monsieur Robinet ( L . R ) d’une des plus grande mosquée de France en présence de l’ambassadeur du Koweït en France et du représentant des affaires religieuse du Koweït ‘du président des musulmans de France ! ! ! ! qu’en dites vous Monsieur Wauquiez allez vous encore longtemps tromper les Français avec vos discours bidons. ? ? ? ?

ven85

n’attendez rien des republicains,40 ans qu’ils trahissent les francais,en campagne ils sont pires que marine,une fois elus,ils trahissent les francais comme sarkozy,qui a peine elu a nonmer des ministres socialistes et a fait plus d’immigration que jospin,ce matin sur C NEWS,l’islamiste dit humoriste,debattait avec zemmour,zemmour l’a remis a sa place,bravo eric,la france te remercie de la defendre de l’islam qui voend nous conquerir

bernard

Beaucoup trop long pour un belattar-dé.. Ce type de gens ne peuvent dire leurs
bêtises et saloperies que grâce aux médias…qui leur ouvrent leurs micros…

amril

Lui voudrait interdire de plateaux TV les kouffars qui osent parler de grand remplacement.
Un sacré démocrate ce grand ‘takyiste’…

Aaron

C’est yassine bâtard…de la même engeance que debouse de vache….

Lucie

Cnews avec Pascal Praud: Yassine Bellatar et Zemmour, à 9h aujourd’hui si je ne me trompe.

amril

Oui et l’ami du freluquet vient de déclarer Zemmour responsable de la tuerie des ‘mosquées de Christchurch’ à cause de son affirmation du grand remplacement.
Un deuxième coupable après MLP.
Ils utilisent les mêmes ficelles que leurs amis, les traîtres collabos qui nous détruisent depuis quarante ans.

Sekkau

Extrémisme de la laïcité vous devriez relire la définition de celle ci mais en tant que pervers narcissiques vous pensez toujours avoir raison arrêter de regarder votre nombril MR NOLLET

zéphyrin

Vous avez raison, on peut chez nous (l’été de préférence) se regarder le nombril…Ma foi ça nous rend pas hystériques pour autant. Dommage que vous en ayez honte, c’est beau un nombril,, c’est la preuve de notre naissance humaine et non divine . Votre peur de l’infidélité, avec cette peur plus grande encore d’être comparé avec d’autres hommes (ou femmes),vous fait cacher ces nombrils qui même bénis par allah ressemblent furieusement aux nôtres .
Un grand père vert qui aime bien les narcisses effectivement.(sourire)

Sekkau

Mr Nollet ne serez pas vous même un pervers narcissiques? Vous devriez allez consulter quand pensez vous?

Prométhée

C’est qui ce truc qui se fait appeler sekkau ? Encore un indigent du cerveau formaté à la sauce mein korampf ?